Les progrès technologiques de la traduction automatisée pourront-ils jamais entraîner le remplacement des êtres humains ?

Les progrès technologiques de la traduction automatisée pourront-ils jamais entraîner le remplacement des êtres humains

Quand Google Translate a été lancé en 2006, ce service a offert à tout le monde des traductions rapides. N'importe qui pouvait alors accéder à l'application en ligne pour traduire du texte d'une langue à une autre. Le problème était – et demeure – qu'il est impossible de garantir des résultats fiables. Comme la personne qui utilise le logiciel ne parle pas couramment la langue d'arrivée, elle est incapable de savoir si la traduction est correcte ou non.

 

La technologie progresse à pas de géant, mais la fin du traducteur humain n'est pas pour demain

Microsoft fait de petits pas dans le développement d'un logiciel de traduction, avec le lancement de Skype Translator. Il est actuellement disponible pour la traduction orale entre l'anglais et l'espagnol et il existe des projets d'ajout de nombreuses autres langues, mais la question de l'exactitude de la traduction se posera toujours pour une traduction réalisée par ordinateur. Le logiciel fonctionne en enregistrant la conversation et en la décomposant en segments avant de la reconstituer dans la deuxième langue pour l'autre personne.

L'avantage des avancées technologiques est le changement qu'elles apportent dans l'approche de la traduction ; l'utilisateur occasionnel qui a besoin de la traduction d'une page Web ou qui veut savoir comment envoyer un texte dans une autre langue estimera que le logiciel en ligne peut vraiment éliminer les barrières linguistiques pour produire un texte qui donnera au moins une idée du contenu ou du message donné. Les professionnels qui ont besoin d'une traduction s'adresseront toujours aux services d'un locuteur natif, avec ses compétences et son expertise linguistiques.

 

L'avenir de la traduction automatique

Alors que des outils comme le système Microsoft Skype peuvent faciliter les conversations courantes, l'idée d'une traduction informatisée universelle relève toujours de la science-fiction. Les traducteurs professionnels prennent le temps et le soin nécessaires pour que le message du contenu soit communiqué au destinataire étranger en respectant l'intention de l'auteur. Il est impossible pour une machine ou un logiciel de le faire avec une précision absolue. Un ordinateur n'a pas le sens de l'humour et il ne peut pas utiliser les mots exacts nécessaires pour un public cible spécifique. Aussi, les traducteurs humains seront toujours en avance sur la technologie en matière de traduction.

 

Ajouter un nouveau commentaire