Quand traduire ses CGV en anglais ?

Quand traduire ses CGV en anglais ?

Traduire ses CGV en anglais est une étape incontournable si vous vous adressez à un public anglophone ou international. Compte tenu des enjeux juridiques  liés à ce type de document, il est essentiel de faire appel à un traducteur professionnel fiable et qualifié.

 

Conditions générales de vente (CGV) : définition

Les conditions générales de vente, ou CGV, sont des informations réunies sur un document de nature contractuelle. Les CGV sont réalisées par un fournisseur, à destination d’un prospect. Ces actes permettent d’encadrer les transactions réalisées en ligne, que ce soit l’achat d’un produit, d’un service, d’un logiciel…

Les CGV mentionnent ainsi plusieurs clauses, relatives à la future transaction, telles que les modalités de la vente, de la livraison du produit, les prix, les éventuelles réductions, les conditions de règlement et de remboursement…

Elles délimitent ainsi le niveau de responsabilité de chaque partie, et permettent de cette façon de protéger l’entreprise ainsi que le consommateur.

Les CGV sont généralement intégrées sur une page web spécifique, accessible depuis le footer du site internet. Elles sont obligatoires pour les vendeurs qui s’adressent à des consommateurs en B2C

 

Quand traduire ses CGV en anglais ?

Traduire ses CGV en anglais n’est pas une obligation, mais cela est vivement conseillé dans la plupart des cas. Cette étape est par ailleurs indispensable si le site internet s’adresse à un public international (l’anglais étant la langue de référence) ou plus spécifiquement à un public anglophone.

Ne pas réaliser la traduction de ses CGV en anglais peut même s’avérer quelque peu risqué. En effet, le client pourrait, en cas de litige, dénoncer le fait que les mentions légales ne lui ont pas été transmises de manière « compréhensible et claire », ce qui est obligatoire.

Par ailleurs, rappelons que les CGV ont pour objectif de permettre aux consommateurs de prendre connaissance de toutes les spécificités de la future transaction. C'est un moyen de le rassurer, et de l’encourager à finaliser la vente.

Traduire ses CGV en anglais est donc une étape importante pour protéger son entreprise et pour améliorer la satisfaction de sa clientèle. C’est également une manière de se distinguer d'autres acteurs du marché.

 

À qui faire appel pour traduire ses CGV en anglais ?

Les Conditions générales de vente sont des documents juridiques, rédigés selon des normes bien précises.

Il est donc particulièrement important de faire réaliser la traduction de ses CGV par un traducteur juridique professionnel, spécialisé dans la traduction de documents légaux et contractuels. Il faudra également privilégier un prestataire de langue maternelle anglaise, car un traducteur doit uniquement traduire dans sa langue natale pour être en mesure de garantir une traduction de grande qualité. Par ailleurs, le traducteur juridique doit de préférence être natif, originaire du pays auquel la traduction est destinée. Cela va lui permettre de réaliser la traduction dans la variante d’anglais adaptée à l’audience visée (anglais britannique ou anglais américain).

Un tel traducteur sera en mesure, grâce à ses connaissances juridiques et ses solides compétences linguistiques, de délivrer des CGV en bonne et due forme, explicites et parfaitement fidèles à l’original. Cela est essentiel pour éviter une éventuelle ambiguïté ou un contresens qui pourraient amener le consommateur à utiliser cela contre le fournisseur en cas de litiges.

 

FAQ sur la traduction de CGV en anglais

La traduction de CGV en anglais doit être réalisée par un traducteur juridique professionnel, de langue maternelle anglaise, et natif du pays concerné par la traduction.

Pour la traduction des CGV, l’anglais est la langue de référence à privilégier, mais il n’est pas exclu de traduire ses CGV dans d’autres langues, si votre entreprise s’adresse à une clientèle internationale.

La traduction des CGV en anglais n’est pas une obligation, mais cette étape est fortement recommandée pour se protéger en cas de litiges et pour rassurer ses clients avant un achat.

 

Ajouter un nouveau commentaire