Développement à l'étranger : les 6 erreurs à ne pas commettre

Développement à l'étranger : les 6 erreurs à ne pas commettre

S'implanter à l'étranger est un défi pour une PME, car ce qui fonctionne bien sur son marché local n’est pas forcément transposable ailleurs. Les entrepreneurs doivent donc éviter les six erreurs suivantes :

Insuffisance de planification

Pour bien se préparer, il est important d’envisager plusieurs éventualités. Le business plan doit prévoir au moins trois scénarios possibles.

Mauvaise étude de marché

Les entreprises veulent surtout s’installer dans les capitales. Or, ce n'est pas toujours la bonne décision stratégique – enfin, pas toujours…

Manque de réseaux

Quel que soit le site, réseaux et partenariats sont une composante importante d'une stratégie d'entreprise. L'idéal est de passer du temps sur place et de nouer des relations avant de pénétrer le marché.

Impasse sur le recrutement

De nombreux entrepreneurs veulent tout faire eux-mêmes et prennent la recherche de collaborateurs avec désinvolture.

Méconnaissance des différences culturelles et linguistiques

À l'ère de la mondialisation, il peut apparaître séduisant de traiter les affaires dans la langue internationale qu’est l'anglais. Mais si cela peut parfois suffire pour de simples transactions transfrontalières, créer une filiale à l’étranger impose de s'adapter à la langue et à la culture locales.

Réticence au conseil

Plus le pays visé semble « étranger » (Extrême-Orient ou Amérique latine, par exemple), plus il peut être judicieux de s'entourer de conseillers connaissant bien les circuits juridiques et administratifs locaux.

Ajouter un nouveau commentaire