Traduire un site Web : mode d'emploi

Traduire un site Web : mode d'emploi

Des études ont montré que trois fois plus de visiteurs achètent sur les sites Web disponibles dans leur langue maternelle. Traduire votre site Web dans quelques «grandes» langues peut donc se révéler extrêmement rentable. Mais comment procéder au mieux ?

1. Contrôlez votre site source

Tout d'abord, le point de départ doit être en ordre. Contrôlez donc votre site Web dans sa langue source et vérifiez qu'il ne contienne pas d'erreurs HTML. Sinon, certains navigateurs pourraient ne pas afficher des blocs de textes entiers de votre site. Il existe de nombreux outils pour effectuer ce contrôle, par ex.:

 

2. Quelles pages ?

Dans certains cas, des clients de langue étrangère ne seront intéressés que par une sélection déterminée de vos produits. Il se peut aussi que vous ne proposiez certains services qu'à des clients belges. Quelles sont les pages à traduire ou non ? Soyez attentif aux illustrations qui accompagnent les textes: sont-elles adaptées aux visiteurs étrangers ? Ou bien perdent-elles leur sens sans le contexte culturel correspondant ?

3. Pensez aussi aux moteurs de recherche

Pour la mise en ligne de votre site Web, vous avez peut-être fait réaliser une analyse de mots clés. Le texte publié sur votre site Web est probablement écrit sur la base de termes choisis sur la base de cette analyse. Et le texte de votre site traduit ? Beaucoup d'entreprises perdent de vue l'importance du SEO et leur site traduit n'atteint alors pas son rendement maximum.

Tenez compte du fait, par exemple, que dans d'autres pays, Google n'est pas toujours le moteur de recherche le plus utilisé. En Russie, les internautes préfèrent Yandex, en Chine, Baidu, au Japon, Yahoo... Il est certainement utile d'apprendre à mieux connaître la réalité qui prévaut à l'étranger avant de traduire votre site.

4. Less is not more

Facilitez la tâche de votre traducteur ! Disposez-vous, par exemple, d'une liste de termes fréquemment utilisés, traduits selon les préférences de votre entreprise ? Y a-t-il des termes de métier en anglais qui doivent rester non-traduits ? Plus vous donnez d'informations, plus le traducteur est en mesure de livrer un résultat optimal.

En outre, vous pouvez également réfléchir au format dans lequel vous souhaitez recevoir la traduction. Voulez-vous un document Word avec les textes, pour pouvoir traiter le contenu en interne ? Ou préférez-vous que le traducteur introduise directement la traduction dans votre CMS ? Dans ce cas, vous devez vous assurer que le traducteur dispose de tout le matériau nécessaire, y compris les illustrations. 

 

Ajouter un nouveau commentaire