La traduction est-elle une science ou un art ?

La traduction est-elle une science ou un art

Avant de décider si la traduction est une science ou un art, nous devons d'abord répondre à la question suivante : qu'est-ce que la traduction ?

La traduction est le processus de conversion d'idées, de mots et d'informations d'une langue à une autre, tout en préservant la signification originale du texte. Cela nécessite une connaissance approfondie du vocabulaire, de la structure des phrases et de la grammaire des langues de travail. De plus, une compréhension du contexte culturel est essentielle. Et le travail de traduction doit également prendre en compte le contexte culturel des langues source et cible.

Science

La traduction doit correspondre étroitement à l'original. Une procédure spécifique est suivie pour cela. Un traducteur peut choisir d'analyser systématiquement le texte et décider phrase par phrase quelles structures grammaticales doivent être préservées. Il peut travailler en majeure partie avec le dictionnaire pour trouver le mot qui transmet exactement le sens de l'original. C’est ce qu’il faut faire lorsque la précision est essentielle.

C'est le cas, par exemple, des documents juridiques tels que les certificats de naissance, les antécédents de conduite routière, les diplômes de l'enseignement secondaire et les documents commerciaux officiels . Étant donné que ces traductions sont destinées à agir comme des équivalents juridiques, elles doivent être traduites avec la plus grande précision. Dans ces cas, le traducteur doit s'appuyer sur sa connaissance de la structure des phrases, de la grammaire et du vocabulaire pour parvenir à une traduction précise. Dans ce scénario, la traduction est davantage une science.

Art

En revanche, certaines traductions se prêtent à une transmission plus libre du message. Les traductions d’œuvres littéraires, artistiques et de présentations commerciales sont des exemples de traductions qui peuvent être interprétées plus librement. La traduction doit bien sûr suivre l'original.

Mais le fait de garder le libellé exact est moins important qu'un style harmonieux dans la langue cible. En effet, la traduction doit avant tout être facile à lire par le nouveau public. Par exemple, imaginez que quelqu'un traduise un roman du russe vers l'anglais. Dans une telle situation, le public anglophone doit être en mesure de comprendre de suite le roman, comme s'il avait été initialement écrit en anglais. Étant donné que ce type de traduction nécessite un style courant et de solides compétences rédactionnelles, cela ressemble plus à de l'art.

Culture

En traduction, il est aussi important d’être conscient des différences culturelles entre les langues. De nombreux traducteurs passent de longues périodes dans les pays où leur langue de travail est parlée. La conscience culturelle est difficile à enseigner, elle s’apprend plutôt par immersion. En vivant dans une culture différente, les traducteurs apprennent les nuances et les subtiles différences de sens de la langue. Cela leur permet de transmettre la signification sous-jacente de chaque phrase dans la langue cible. En cela, la traduction est une forme d’art.

En résumé

La traduction peut être considérée à la fois comme une science et un art, selon la situation. Traductions officielles Certains textes nécessitent une traduction presque mot pour mot pour faire office de document certifié dans la langue cible. D'autres traductions telles que celles de textes littéraires ou la localisation de sites Web doivent prendre en compte des nuances plus subtiles. Ces traductions reposent sur la capacité du traducteur à saisir le sens original et à le transmettre de manière quasi artistique.

 

Ajouter un nouveau commentaire